Avertir le modérateur

26/09/2006

Lumière d'Hiroshima

medium_1mur_de_berlin.jpg



Dominos d’ossements que les jardiniers trient
Pelouses vertes alentours des sépultures
sous terre d’Hiroshima frère de cœur patrie

J’en garde mémoire inaccoutumée
Après m’en être vidée.
J’en garde mémoire inaccoutumée
Deux enfants sublimés.

Dont les noms sont écrits d’une étrange écriture
Rouge sur gris les cendres peuvent-elles une vie
Là où encore et toujours la mort fait villégiature

J’en garde mémoire singulière
D’enfance au dehors de la terre
J’en garde mémoire singulière
D’une route sans itinéraire

Qui mène en Flandres des tourments et des tortures
Ou corps d’albâtre fond ne pouvant contenir le four
Là où encore et toujours la mort fait villégiature

J’en garde mémoire amputée
nuit de midi la première
J’en garde mémoire amputée
Silence de funèbre musique

Qui laissent aux corbeaux couvrir le ciel des ligatures
Ou les chamans égarés traquent dans le ciel de Nevada
Là où encore et toujours la mort fait villégiature

J’en garde mémoire décomposée
D’un corps qui produit ses cendres
J’en garde mémoire décomposée
Escamoteur, la mort fît attendre

Bonimenteur, tu l’abusas le jour le plus pur
L’ordre enfin établi, répartis dans les grands ossuaires
Là où encore et toujours la mort fera villégiature

J’en garde mémoire atrophiée
Blasphème chair-pain, sang-vin
J’en garde mémoire atrophiée
Dieu est le vrai nom du malin

Martingrall

medium_main_dourdin_petit.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu