Avertir le modérateur

20/10/2006

Des survivantes du génocide Rwandais fabriquent des paniers pour les E.-U

Les américains de se privent pas de petits bénéfices.
Pour fabriquer deux cent milles chomeurs de plus dans le textile en France métropolitaine,
Jean-pierre raffarin à demandé aux chinois s'ils voulaient bien fabriquer l'Aibus A 320!
Ca a quand même une autre gueule que de faire dans l'importation de trucs en paille!
Et dix milles chomeurs dans l'aviation civile de Toulouse!
Ho! Mazette. Pour l'élection de son copain Douste ?

medium_vendredi3.jpg


Ces paniers sont vendus par la chaîne de grands magasins Macy's.

Washington - Grâce à la fabrication artisanale et à la vente de paniers destinés au marché américain, les conditions de vie de milliers de survivants du génocide de 1994 au Rwanda se sont considérablement améliorées.

En 2005, une femme d'affaires américaine, Mme Willa Shalit, a mis sur pied un projet, dénommé en anglais " Rwanda Path to Peace ", visant à créer un marché aux Etats-Unis pour les paniers fabriqués par des artisanes rwandaises dans le cadre d'un partenariat avec la chaîne américaine des grands magasins Macy's. Selon un communiqué de presse de cette chaîne, son grand magasin de New York a commencé d'en vendre, et il est prévu que son site Internet 'Macy's.com ' et plusieurs autres de ses grands magasins en offriront également.

Le projet « Rwanda Path to Peace » de la chaîne Macy's, a indiqué Mme Shalit, donne à des milliers de femmes la possibilité de faire preuve de leur force, de leur talent et de leur fierté d'une manière qu'elles n'auraient jamais pensé possible. Ces femmes étonnantes se montrent à la hauteur de la tâche en offrant à la société rwandaise l'espoir d'un avenir meilleur.

Ce projet est destiné à créer un secteur d'exportation viable et durable qui puisse favoriser la stabilité économique et promouvoir un environnement de paix dans ce pays dont le nombre d'habitants atteint 8 millions. Son concept de base est que les femmes qui s'entraident peuvent avoir une influence sur la façon dont le Rwanda se reconstruit, en donnant des moyens d'action à la population féminine et en suscitant un développement économique en dehors de l'aide traditionnelle au développement.

A propos de l'importance de ce projet, l'ambassadeur des Etats-Unis au Rwanda, M. Michael Arietti, a déclaré que, pour un grand nombre des femmes qui participaient à ce projet, c'était là leur seule source de revenu ou celle de leur famille car 90 % des habitants pratiquaient une agriculture de subsistance. Il s'agit d'un revenu important pour les rurales en particulier.

Par ailleurs, a-t-il indiqué, les femmes fabriquent souvent leurs paniers chez elles, mais se réunissent pour les vendre à une coopérative administrée par d'autres femmes. Cela donne l'occasion à des femmes dont le mari ou les enfants ont été tués pendant le génocide d'avoir des rapports avec des femmes dont le mari ou les enfants ont participé au génocide, ce qu'elles n'auraient peut-être pas eu autrement. Pour sa part, la vice-présidente des relations publiques de la chaîne Macy's à New York, Mme Ronnie Taffet, a indiqué : « Il s'agit d'un véritable partenariat commercial pour les Rwandaises. Ensemble, nous avons une influence importante sur la vie de ces femmes en leur donnant la possibilité de décider de leur avenir d'une façon positive. »

Les artisanes reçoivent un tiers du prix de détail des paniers, ce qui représente un revenu sans précédent pour les ménages ruraux. Ce projet est susceptible de créer des recettes se montant à des millions de dollars pour le pays et d'avoir ainsi une influence positive sur la vie de millions de Rwandais qui ne disposent que de 1 dollar par jour pour vivre.

Des milliers d'enfants profitent déjà directement de ce projet, car il permet à leurs mères de consacrer leurs bénéfices à l'achat de vivres, de vêtements, de fournitures et d'uniformes scolaires qu'ils n'auraient pas pu avoir autrement.

Ces paniers sont faits notamment avec des fibres de papyrus, de sisal et des feuilles de bananier, suivant la région de leur fabrication.

L'accroissement des revenus dû à l'augmentation de la vente de paniers dans les magasins de la chaîne Macy's profitera, selon celle-ci, aux Rwandais dans les domaines de l'enseignement, de la lutte contre le sida, des soins médicaux, de la lutte contre la violence et du logement.

A titre d'exemple, on peut citer l'association Gahaya Links qui a organisé 500 artisanes de la région de Gitarama pour fabriquer des paniers destinés à être achetés par la chaîne Macy's. Le prix de vente aux Etats-Unis de leurs paniers, de taille et de forme diverses et dont les motifs traditionnels ont été réinterprétés avec des couleurs vives, se situe entre 8 et 110 dollars.

Ces paniers évoquent de nombreuses traditions rwandaises. Depuis fort longtemps, les Rwandaises s'en servent pour garder des secrets, pour offrir un cadeau à leur belle-mère lors de leur mariage ou pour témoigner leur amitié à une autre femme.

Les grands magasins Macy's de Chicago et d'Atlanta vont créer un rayon spécial afin d'attirer l'attention de leurs clients sur ces paniers et de leur faire connaître l'histoire des artisanes rwandaises qui les ont fabriqués.

En France selon une information de journaux plus ou moins informés, Un de la grande distribution serait sur le coup!


Martingrall

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu