Avertir le modérateur

05/12/2006

Les États-Unis et les pays africains sont liéspar les besoins en energie des états-unis

Goog Morning Affrriiicccaaaaa!

Afrique. Tu dois verser ton OR! Après tous tes enfants, est aujourd'hui venu celui de verser tes tombes.

medium_petrole_en_feu_a_bagdad.jpg



Par Peggy B. Hu
Les États-Unis et les pays africains sont liés par leur besoin de renforcer leur sécurité énergétique individuelle et collective.
C'est ce qu'a affirmé le ministre de l'énergie des États-Unis, M. Samuel Bodman, lors d'un discours prononcé le 1er décembre devant le Corporate Council on Africa Oil and Gas Forum (Forum sur le pétrole et le gaz), qui se tenait à Bethesda, dans le Maryland. M. Bodman a déclaré que la consommation d'énergie aux États-Unis était appelée à augmenter de 24 % d'ici à 2025, et que la consommation totale d'électricité en Afrique allait augmenter de plus de 75 % durant la même période.
« Chaque pays africain a des besoins énergétiques bien particuliers et se trouve à un stade différent du développement de son infrastructure énergétique, a-t-il dit. Mais tous doivent relever le défi d'étendre considérablement cette infrastructure afin de faire face à l'énorme demande nécessaire pour alimenter le développement économique. »
La politique énergétique des États-Unis
Les États-Unis ont adopté une approche multilatérale à la sécurité énergétique fondée sur le libre-échange, a affirmé M. Bodman.
« L'expérience montre que le libre-échange est le meilleur moyen de créer constamment une situation où les producteurs comme les consommateurs sont gagnants. » Il a ajouté que les États-Unis souhaitaient voir plus de pays africains engagés dans des programmes sous les auspices de la Loi sur la croissance et les possibilités économiques (AGOA) en Afrique subsaharienne et autres mécanismes de stimulation du commerce.
L'AGOA offre l'entrée en franchise de douane sur les marchés américains à plus de 6.400 produits des pays africains qui sont prêts à réformer leur économie pour l'aligner sur le libre-échange. Cette loi commerciale historique, la première du genre à concerner l'Afrique, a été adoptée par le Congrès en 2000 et amendée et renouvelée depuis.

medium_SGE.QCS31.281106175409.photo00.diaporama.default-480x320.jpg
« Des marchés libres et équitables sont le meilleur véhicule du développement et de la répartition des ressources, sont le meilleur moyen de créer de la richesse et d'émanciper les populations et, dans le cas de l'énergie, sont la meilleure voie vers la création d'un secteur énergétique durable. »
La protection de l'environnement
En cherchant à assurer leur approvisionnement en énergie, les pays ne doivent pas perdre de vue la protection de l'environnement, a déclaré M. Bodman.
« Pour les États-Unis, cela signifie la poursuite de l'utilisation de technologies de pointe et de techniques de prévention de la pollution à chaque étape du processus, de la production à la consommation », a-t-il affirmé.
Il a ajouté que pour réussir, les pays devaient coopérer. « Aucune nation ne peut réussir seule. L'intégration régionale et l'interdépendance énergétique ne sont pas un choix, mais des principes fondamentaux de la sécurité énergétique. »
La protection des droits de la propriété intellectuelle et la règle de droit
M. Bodman a appelé ses homologues à « reposer sur la puissance du marché pour développer les ressources naturelles, les livrer efficacement aux consommateurs et engendrer la croissance économique ». Il les a également exhortés à prendre des mesures pour attirer et entretenir les investissements et le savoir-faire privés dans ce domaine.
Ces mesures comprennent notamment :
- un engagement envers la protection de la propriété intellectuelle ;
- le soutien aux droits de la propriété privée ;
- le recours à des accords commerciaux plutôt qu'à des arrangements préférentiels ayant des effets de distorsion sur les échanges ;
- la reconnaissance de l'inviolabilité des contrats ;
- la transparence des marchés ;
- le respect des règlements et de la règle de droit.
« Lorsque ces principes sont enracinés dans la société, lorsque la règle de droit et le respect des contrats et des droits de la propriété sont la norme (...) le secteur privé répond par des investissements à l'échelle nécessaire pour aider à exploiter pleinement les abondantes ressources dont sont dotés de nombreux pays africains. »
medium_10viet.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu