Avertir le modérateur

23/12/2006

Liberté de l'Internet partout dans le monde!

Et même et surtout en France, depuis que le 12 décembre Niklas sarkozy a déclaré vouloir limiter, encadrer l'internet!
Monsieur le Ministre Atlantiste et néanmoins candidat perpétuel, prenez toujours ça dans les dents!

Les États-Unis encouragent la liberté de l'Internet partout dans le monde
Le degré de liberté d'expression sur l'Internet dans les divers pays sera évalué dans le cadre du rapport annuel des États-Unis sur les droits de l'homme dans le monde


medium_arobase.gif

De Jane Morse
N-Y- Lorsqu'ils établiront leur rapport annuel sur la situation des droits de l'homme dans les divers pays du monde, les États-Unis tiendront également compte du degré de liberté d'expression sur l'Internet dans chacun de ces pays, a déclaré le 20 décembre la sous-secrétaire d'État à la démocratie et aux affaires mondiales, Mme Paula Dobriansky.

À l'occasion d'une réunion portant sur les activités futures du Groupe de travail sur la liberté de l'Internet dans le monde, organisée au département d'État, Mme Dobriansky a expliqué que le prochain rapport sur
la situation des droits de l'homme dans le monde, qui sera rendu public en 2007, ferait également état de la situation dans les divers pays en ce qui concerne la liberté de l'Internet.

Créé le 14 février par la secrétaire d'État, Mme Condoleezza Rice, ce
groupe de travail est un groupe de coordination du département d'État qui
ouvre de concert avec d'autres organes du gouvernement américain, avec le
Conseil de la sécurité nationale et avec le Conseil économique national
afin d'encourager la libre circulation des informations et des idées, de
réduire l'ampleur de la censure exercée par les régimes répressifs pour
étouffer les débats sur les questions controversées et de promouvoir
l'accès à l'information et aux idées sur l'Internet.

Les États-Unis s'emploieront à accroître l'accès à l'Internet partout dans
le monde, car ils considèrent qu'une utilisation libre et licite de
l'Internet est un élément indissociable de la liberté d'expression, a
expliqué Mme Dobriansky à un auditoire composé d'hommes politiques, de
représentants du secteur des technologies et d'organisations non
gouvernementales (ONG) et d'universitaires.

Ils ont aussi l'intention de renforcer leur dialogue avec leurs partenaires
étrangers afin de faire pression sur les autres gouvernements pour qu'ils
respectent les engagements internationaux qu'ils ont pris en matière de
liberté d'expression.

Les États-Unis encouragent l'élargissement de l'accès à l'Internet ainsi
que l'accessibilité à l'information et aux techniques de la communication
dans les pays en développement au moyen de nombreux programmes, notamment
des projets mis en ouvre par l'Agence des États-Unis pour le développement
international (USAID) et le Programme sur les télécommunications, et de
partenariats entre le secteur public et le secteur privé telle l'Initiative
relative à la liberté numérique.

Depuis 2004, les États-Unis ont financé à hauteur de plus de 250 millions
de dollars des projets relatifs à l'infrastructure en matière de
télécommunication, à l'accès à l'Internet, au matériel informatique et au
soutien de la réforme de la règlementation afin de garantir la mise sur
pied d'infrastructures durables. La création de sites Internet et de
banques de données, de même que la formation dans le domaine des techniques
de l'information et de la communication font aussi partie de ces projets.

Le département d'État a également établi un programme d'aide financière
doté de 500.000 dollars pour financer des projets novateurs et des méthodes
de pointe permettant de lutter contre la censure de l'Internet dans les
pays qui cherchent à limiter les droits de l'homme fondamentaux, notamment
la liberté d'expression.

Soulignant que la liberté de l'Internet était importante pour le
développement économique, social et politique, M. David Gross, de la
direction des affaires économiques et commerciales du département d'État, a
annoncé pour sa part qu'une conférence allait être organisée afin de réunir
divers responsables désireux de se pencher sur les moyens de promouvoir la
liberté de l'Internet.

Un parlementaire, M. Christopher Smith, qui a également pris la parole le
20 décembre, a précisé que la Chine disposait de plus de 30.000 « policiers
de l'espace cybernétique » chargés de contrôler l'information et de la
censurer. Il a condamné les sociétés qui fournissent des technologies
permettant de « filer » les personnes en quête de liberté et de démocratie.

Il a par ailleurs rendu hommage à un important invité, M. Harry Wu,
militant chinois des droits de l'homme qui a fait dix-neuf ans de travaux
forcés pour avoir critiqué le parti communiste chinois.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu