Avertir le modérateur

13/03/2007

Tiens Eddy Mitchell fait dans l'écolossi

Bon c'était pour M'dameClaude des moines.

É.-U. : les villes et les États tentent de ralentir le changement climatique!!!!!
Les gouvernements locaux prennent des mesures pour réduire les émissions
de gaz à effet de serre

De Michelle Austein - N-Y - Par le truchement de lois et de divers projets régionaux, les
villes et les États des États-Unis sont en train de prendre des mesures
pour ralentir le changement climatique. Des responsables de certains de ces
gouvernements locaux sont venus témoigner devant la commission sénatoriale
de l'environnement et des travaux publics le 1er mars.

Le gouverneur du New Jersey, Jon Corzine, a affirmé que les États fédérés
étaient à l'heure actuelle le fer de lance, aux États-Unis, de la lutte
contre le réchauffement climatique. Certains États ont promulgué des lois
visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Des scientifiques
ont en effet démontré que l'accumulation de ces gaz dans l'atmosphère
contribuait au réchauffement climatique.

Le 13 février dernier, M. Corzine a publié un décret imposant des normes
dans tout l'État du New Jersey pour stabiliser les émissions de gaz à effet
de serre aux niveaux de 1990 d'ici à 2020. Cela contribuera en outre à la
santé économique de l'État en créant de nouveaux marchés pour les énergies
propres et en stimulant l'innovation.

La California Global Warming Solutions Act (Loi californienne sur les
solutions au réchauffement climatique), promulguée par le gouverneur Arnold
Schwarzenegger en septembre 2006, impose un plan de réduction des émissions
de gaz carbonique dans toute la Californie. Cet État est également en train
de préparer un plan d'éducation des industries californiennes pour les
aider à mettre ces réductions en ouvre le plus efficacement possible, a
expliqué le président de l'Assemblée de Californie, Fabian Nunez.

Certains États sont également en train de créer des partenariats pour
examiner les problèmes climatiques qui affectent leurs régions. La Regional
Greenhouse Gas Initiative (RGGI, Initiative régionale sur les gaz à effet
de serre) est un partenariat visant à réduire les émissions de gaz
carbonique dans le Nord-Est des États-Unis. À l'heure actuelle, sept États,
à savoir le Connecticut, le Delaware, le Maine, le New Hampshire, le New
Jersey, le New York et le Vermont, en font partie. Une loi promulguée en
avril 2006 exige que le Maryland en fasse partie d'ici au 30 juin 2007. De
plus, le District de Colombie (Washington, la capitale fédérale), le
Massachusetts, la Pennsylvanie, le Rhode Island, les provinces de l'Est du
Canada et le Nouveau-Brunswick sont des observateurs de ce processus.

Dans le cadre de la Western Regional Climate Action Initiative (Initiative
de la région ouest en faveur du climat) l'Orégon, la Californie, le
Washington, le Nouveau-Mexique et l'Arizona se sont mis d'accord pour
réduire les émissions de gaz à effet de serre dans leur région.

Les villes prennent également des mesures dans ce sens. Le Mayors Climate
Protection Agreement (Accord des maires pour la protection du climat),
signé par 409 maires représentant des villes de différentes tailles de
l'ensemble des États-Unis, engage les autorités locales à agir pour réduire
les émissions de gaz à effet de serre. Cet accord a été approuvé à
l'unanimité par la Conférence des maires des États-Unis en juin 2005.

« Il ne s'agit pas seulement de signer un bout de papier », a déclaré le
maire de Seattle, Greg Nickels, lors de sa déposition au Congrès. « Nous
sommes en train de transformer nos villes en laboratoires de protection du
climat (...) nous sommes en train de faire une différence, de jeter les
fondations d'importants programmes fédéraux. »

À cette fin, les villes investissent dans les transports publics,
facilitent les déplacements à pied pour se rendre au travail ou à l'école,
utilisent plus de véhicules hybrides et recyclent le méthane des décharges
publiques et les eaux usées des usines d'épuration.

Seattle utilise des ressources énergétiques renouvelables et encourage les
entreprises à faire de même. Les navires de croisière qui font escale au
port de Seattle peuvent se brancher sur le réseau électrique de la ville.
Ils peuvent ainsi stopper leurs moteurs lorsqu'ils sont à quai, ce qui
réduit la consommation de mazout et élimine les émissions du diesel.

À Des Moines (Iowa), les policiers utilisent désormais des véhicules
hybrides. Les bâtiments municipaux ont été rénovés de façon à consommer
moins d'énergie. L'isolation thermique des toits a été renforcée, et les
ampoules électriques et les fenêtres ont été remplacées par des articles
facilitant la réduction de la consommation d'électricité.

Le maire de la ville, Frank Cownie, a expliqué que sa ville était également
en train d'améliorer son réseau de transports publics et de sentiers, de
façon que les citoyens ne soient pas obligés de conduire. La ville est
également en train d'ajouter des pistes cyclables dans les rues. Des Moines
a capturé suffisamment de méthane dans ses décharges publiques pour
alimenter 10.000 foyers en électricité, a expliqué M. Cownie. De plus,
cette électricité est vendue, ce qui augmente les revenus de la ville.

L'étape suivante, a-t-il affirmé, « consiste à aider nos résidents à
prendre conscience des avantages écologiques et économiques des économies
d'énergie ». Les citoyens peuvent notamment prendre les mesures suivantes :
utiliser des ampoules fluorescentes, baisser leur thermostat en hiver et le
monter un peu en été, acheter des véhicules hybrides ou utilisant des
biocombustibles, prendre le bus ou faire du covoiturage pour aller au
travail, ou encore planter des arbres. Toutes ces mesures permettent
d'économiser de l'argent et de protéger les ressources pour les générations
futures.

Les citoyens de Dover, dans l'Ohio, sont en train de mettre en ouvre
certaines de ces mesures. Cela fait 26 ans que cette ville de près de
13.000 habitants est désignée chaque année « Tree City USA » du fait de
l'attention qu'elle accorde aux arbres. Au cours de 26 dernières années,
elle en a planté 15.000.

La municipalité de Dover envoie également régulièrement aux citoyens, sur
leur facture d'électricité, des conseils sur divers moyens d'économiser
l'énergie. La ville a également équipé 78 % de ses réverbères d'ampoules
peu gourmandes en énergie.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu