Avertir le modérateur

20/03/2007

un anniversaire y'd"la joie. Pour celui de l'Irak surtout les pleurs.

L'allocution de M. Bush à l'occasion du 4e anniversaire de l'invasion enIrak
Les Irakiens commencent à prendre des mesures en vue de la réconciliation
politique

Si c'est et le grand Bush et son caniche Français qui le disent. ha ben.

Proposé par martingrall
Quelquefois un simple relais sans ajout ni rature suffit.
Pour se recueillir sur les tombes d'enfants, de femmes et d'hommes qui ne demandaient qu'à vivre heureux.

medium_04_12_iraq_b.3.jpg


On trouvera ci-après le texte de l'allocution que le président Bush a
prononcée le 19 mars, à la Maison-Blanche, à l'occasion du quatrième
anniversaire de l'invasion de l'Irak.

La déclaration du président à l'occasion du 4e anniversaire de l'invasion
de l'Irak

Il y a quatre ans aujourd'hui, les forces de la Coalition ont lancé
l'opération Liberté en Irak pour chasser du pouvoir Saddam Hussein. Elles
l'ont fait en supprimant la menace que son gouvernement faisait peser sur
le Moyen-Orient et sur le reste du monde. Les forces de la Coalition ont
exécuté cette mission avec un grand courage et avec une grande habileté.
Aujourd'hui, le monde est débarrassé de Saddam Hussein, et un tyran a été
jugé pour ses crimes par son peuple.

Près de douze millions d'Irakiens ont voté librement lors des élections
organisées en vertu d'une Constitution démocratique qu'ils ont rédigés pour
eux-mêmes. Leurs dirigeants démocratiques s'emploient maintenant à créer
une société libre qui respecte la loi et les droits du peuple, qui garantit
leur sécurité et qui est un allié dans la guerre contre le terrorisme.

En cette période de la guerre, notre mission la plus importante est d'aider
les Irakiens à sécuriser leur capitale. Tant que les habitants de Bagdad ne
se sentiront pas en sécurité chez eux et dans leur quartier, il sera
difficile aux Irakiens de faire de nouveaux progrès sur la voie de la
réconciliation politique ou de la reconstruction du pays, mesures qui sont
nécessaires pour que l'Irak puisse créer une société démocratique.

C'est pourquoi, avec notre aide, le gouvernement irakien exécute activement
un plan destiné à sécuriser Bagdad. Nous continuons également de former les
forces irakiennes de sécurité de sorte qu'elles puissent assumer pleinement
la tâche consistant à assurer la sécurité de leurs concitoyens.

Je viens de recevoir du premier ministre irakien, M. Al-Maliki, des
informations toutes fraîches sur la situation dans son pays. Ma
conversation avec le premier ministre a fait suite, ce matin, à une réunion
d'information à laquelle ont participé la secrétaire d'État, Mme Rice, et
le ministre de la défense, M. Gates, ainsi que le général Petraeus et
l'ambassadeur des États-Unis en Irak, M. Khalilzad, dont la participation a
eu lieu par vidéoconférence.

M. Al-Maliki et le général Petraeus ont souligné que le plan de
sécurisation de Bagdad en était encore à ses tout débuts et que sa réussite
prendrait des mois et non pas des jours ou des semaines. Toutefois, ceux
qui sont sur place voient déjà des signes prometteurs. Le gouvernement
irakien a achevé le déploiement de trois brigades de l'armée irakienne dans
la capitale, qui se sont jointes à sept autres brigades de l'armée
irakienne et à neuf brigades de la police nationale déjà présentes à
Bagdad.

Le gouvernement irakien a aussi levé les restrictions qui empêchaient
auparavant les forces irakiennes et les forces de la Coalition d'entrer
dans des quartiers tels que Sadr City. Les forces américaines et irakiennes
ont établi des postes communs de sécurité. Ces postes sont répartis dans
toute la capitale et aident les Irakiens à reprendre aux terroristes et aux
extrémistes leur quartier.

Nous avons exécuté ensemble des opérations contre les extrémistes tant
chiites que sunnites ainsi que des opérations contre des terroristes du
réseau Al-Qaïda. Nous avons découvert de grandes caches d'armes et détruit
deux grandes fabriques de voitures piégées qui se trouvaient dans la
banlieue de Bagdad.

medium_04_09_iraq_b.2.jpg


Je tiens à souligner que cette opération n'en est qu'à ses débuts. Moins de
la moitié des renforts que nous devons envoyer sont arrivés à Bagdad. La
nouvelle stratégie aura besoin de plus de temps pour donner des résultats.
En outre, il y aura des jours qui seront bons et d'autres qui seront
mauvais pendant l'exécution du plan de sécurisation.

Alors que nous aidons les Irakiens à sécuriser leur capitale, leurs
dirigeants commencent aussi à remplir les critères qu'ils se sont fixés en
vue de la réconciliation politique. Le mois dernier, le conseil irakien des
ministres a approuvé un texte de loi qui prévoit le partage des recettes
pétrolières entre les Irakiens. Le Parlement irakien a adopté une loi de
finances qui prévoit 10 milliards de dollars, sur un total de 41 milliards,
au titre de la reconstruction et de la modernisation de l'infrastructure.
La semaine dernière, le premier ministre irakien s'est rendu à Ramadi,
ville située au cour de la région sunnite, pour tendre la main aux chefs
des tribus sunnites locales.

Ce sont là de bons progrès. Il reste encore beaucoup à faire, et les
dirigeants irakiens doivent continuer de s'employer à remplir les critères
qu'ils se sont fixés.

Alors que les Irakiens s'emploient à respecter leurs engagements, nous
avons de notre côté des engagements importants. Les parlementaires
examinent actuellement un projet de loi de finances d'urgence pour la
guerre. Il leur incombe de veiller à ce que ce projet de loi prévoie les
crédits budgétaires et la souplesse dont nos troupes ont besoin pour
accomplir leur mission. Il leur incombe aussi d'obtenir des crédits pour le
compte de leurs circonscriptions respectives. Enfin, il leur incombe de me
soumettre ce texte de loi sans conditions particulières et sans tarder.

Il est tentant de considérer les problèmes en Irak et de conclure que la
meilleure solution est de plier bagage et de rentrer chez nous. Cela
pourrait être satisfaisant à court terme, mais je suis convaincu que les
conséquences pour la sécurité de notre pays seraient dévastatrices. Si les
forces américaines devaient se retirer de Bagdad avant que la sécurité y
soit meilleure, la violence pourrait se propager dans tout le pays, puis
dans toute la région. Les terroristes pourraient surgir du chaos en ayant
un refuge en Irak qui remplacerait celui qu'ils avaient en Afghanistan,
dont ils se sont servis pour préparer les attentats du 11 septembre 2001.
Pour la sécurité du peuple américain, nous ne pouvons pas laisser cela se
produire.

L'emporter en Irak ne sera pas facile. Selon le général Petraeus, la
situation en Irak est la plus difficile qu'il ait jamais vue depuis le
début de sa carrière militaire il y a trente-deux ans. Il dit aussi que le
professionnalisme, les compétences et la détermination de nos soldats
hommes et femmes l'impressionnent. Il observe chez eux « la volonté de
gagner et le désir sincère d'aider nos partenaires irakiens à parvenir à la
réussite ».

Quatre ans après le début de la guerre, la lutte est difficile, mais il est
possible de l'emporter. On l'emportera si nous avons le courage et la
détermination de la mener à bien. Je suis reconnaissant à nos soldats
hommes et femmes pour tout ce qu'ils ont fait et pour l'honneur qu'ils ont
apporté à leur uniforme et à leur pays. Je suis reconnaissant aux familles
de nos soldats pour tous les sacrifices qu'elles ont faits au nom de notre
pays. Nous gardons aussi à l'esprit les hommes et les femmes qui ont donné
leur vie dans cette lutte. Nous prions pour les êtres chers qu'ils ont
laissés.

Les forces armées des États-Unis sont les plus compétentes et les plus
courageuses du monde. Quelles que soient nos divergences d'opinion à
Washington, nos soldats et leurs familles méritent la gratitude et le
soutien de tout notre pays.

medium_04_16_iraq_e.2.jpg

Commentaires

cette image est boulversante comment regarder sa avec aucune pitier,moi je dis ,Dieu est grand tous ceux qui ont pu faire du mal a qui que se soit pour aucune raison aura un chatiment terrible.bush est tres bien dans se bas monde mais il sera mal a l aude là.et la il sera puni pour tous se qu il aurai pu faire.merci

Écrit par : halima | 10/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu