Avertir le modérateur

06/04/2007

Patronalité et nationalisme ou Nationalité et patriotisme.

Patronalité et nationalisme ou Nationalité et patriotisme.
Faire une nation des différences c’est pour Ségo, faire une nation différente c’est pour sarko. Bien sur en premier lieu en France la différence religieuse revendiquée par les athées, quelquefois agnostiques, on ne sait jamais, à la laïcité revancharde. Tu ne sera que ce que je crois. Oui.
Or la France est une œuvre complète. Il n’y a pas trop à y revenir. Ce qui est nouveau, c’est en faire un argument politique. Parce que même en Amérique, les personnes doivent se connaître. Il est improbable qu’un Israélien prenne le thé à la menthe avec un palestinien, sauf s’il paye comptant :-))) mais ailleurs, oui bien sur.
En France cela nous semble surprenant voir impossible que des familles habitant sur le même palier puissent ignorer une quelconque vie sociale de chez leurs voisins. Surtout religieuse. Mais que connaissons-nous des autres, religions ? Catholique je connais quoi du protestantisme, quid de Luther quid de Calvin, quid de Bouddha, quid de Mahomet. Et pourtant, que de sources de bonheur pour un seul fleuve. Que d’espoir(s). Que de savoir(s). Et aux Amériques, justement la tolérance religieuse y est encouragée. Connais toi toi-même pour connaître les autres. On sait que ce n’est pas très Sarkoziste comme spiritualité. Parce que pour lui on nait comme l’on est.
Et c’est vrai qu’il est plus que faible sur tous les textes, tables et rouleaux.
Proposé par martingrall

medium_2873.jpg


Des musulmanes, des juives et des chrétiennes apprennent à se connaître en
vivant en communauté.

De Carolee Walker
N-Y - Aux États-Unis, c'est souvent au printemps que les étudiants
soumettent leurs demandes de logements universitaires pour la rentrée
suivante après avoir consulté leurs amis et dans l'espoir de partager une
chambre avec quelqu'un qu'ils connaissent et qui partage leur style de vie.
Il n'en est pas ainsi pour 14 musulmanes, chrétiennes et juives qui ont
choisi de vivre ensemble à la « Maison proche-orientale de la coexistence »
de l'université Rutgers, dans le New Jersey.

En consentant à vivre ensemble, les étudiantes se sont engagées à
s'accepter mutuellement malgré leurs croyances religieuses différentes, a
expliqué Dalia Gheith, une musulmane de première année au Collège féminin
Douglass de l'université Rutgers, à l'occasion d'une discussion en ligne
(Webchat) « Nous essayons de comprendre le point de vue de chacune et de nous familiariser avec la culture des unes et des autres », a-t-elle précisé.

La Maison proche-orientale de la coexistence entre dans le cadre d'un
mouvement croissant sur les campus universitaires américains qui vise à
combler les fossés culturels et à encourager l'acceptation de la diversité,
a expliqué Danielle Josephs, une étudiante de quatrième année, qui a fondé
la maison en 2005. Le père de Danielle est un Irakien juif et ses
grands-parents irakiens ont habité dans des quartiers où ils coexistaient
avec des Arabes et des musulmans. « Je suis déterminée, par le biais de ce
projet, à aider à démythifier les idées reçues en ce qui concerne l'islam
et les musulmanes », a-t-elle précisé.

« Il y a des surprises tous les jours, et chacune d'entre elles élargit
notre base de connaissances. Par exemple, au début du projet, je ne savais
pas que les musulmanes pouvaient enlever leur foulard traditionnel en
présence d'autres femmes, et lorsque l'une des femmes qui vivent dans la
résidence l'a fait, je suis pratiquement partie en courant pour ne pas
l'embarrasser », a-t-elle raconté.

« Parfois, vous constatez des similarités entre cultures et philosophies
auxquelles vous ne vous attendiez pas », a fait valoir Samantha Shanni, une
étudiante de deuxième année dont la mère est chrétienne et le père juif.

« J'étais habituée aux autres religions car la moitié de ma famille est
juive. Mais j'ai constaté que lorsqu'on évoque la christianité dans la
société américaine, beaucoup de gens ne parlent que des partisans de
l'évangélisme ou de personnalités extrêmement conservatrices associées au
gouvernement. Cela s'apparente à la façon dont les gens peuvent stéréotyper
les musulmans. Mais plus vos connaissances à propos d'une religion sont
profondes, moins cela risque de se produire », a-t-elle fait observer.

Pour que les musulmans vivent en paix avec les non-musulmans aux
États-Unis, a indiqué Dalia Gheith, « il faut que les musulmans
appréhendent bien la tolérance que prône et qu'encourage notre religion de
façon à être plus ouverts et accepter de coexister avec des gens de
religions différentes ».

« J'ai foi dans le pouvoir des Américains musulmans dans le monde arabe »,
a déclaré Sara Elnakib, une musulmane de quatrième année à l'université
Rutgers qui est née en Égypte, ajoutant : « Je compte personnellement
retourner vivre en Égypte une fois mes études terminées et espère avoir la
possibilité de changer la façon dont les soins médicaux sont prodigués au
Moyen-Orient. »

Les résidentes de la Maison de la coexistence commencent à comprendre
comment faciliter le rapprochement de gens qui appartiennent à des
religions différentes et elles s'efforcent de promouvoir le message de la
coexistence sur le campus et hors de l'université, a expliqué Dalia Gheith.

Peu de questions contemporaines, qu'il s'agisse des problèmes écologiques,
de la pauvreté, ou de la sécurité, peuvent être résolues si les gens ne
travaillent pas ensemble au sein d'une communauté mondiale, a rappelé
Danielle Josephs, ajoutant : « Au Moyen-Orient, nombreux sont les exemples
inspirateurs qui montrent des Israéliens et des Palestiniens collaborant à
des projets environnementaux dans la région. Il ne sera possible de
résoudre ces énormes problèmes que si nous nous penchons ensemble sur la
recherche d'une solution et nous engageons à ouvrer de concert. »

Au bout du compte, a estimé Danielle Josephs, les femmes de religions
différentes collaborent peut être plus facilement que les hommes.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu