Avertir le modérateur

26/06/2007

Aujourd'hui, l'esclavage en Chine

Enquête nationale après le scandale du travail forcé.

La Chine a décidé de lancer une enquête au niveau national pour faire la lumière sur l'exploitation d'ouvriers et d'enfants dans les petites briqueteries et mines, à la suite du scandale de travail forcé dans la province du Shanxi, où des ouvriers ont été contraints de travailler 14 à 20 heures par jour sans être payés.

Jusqu'à présent, 160 suspects impliqués dans l’affaire des briqueteries ont été arrêtés dans les provinces du Shanxi et du Henan. Par ailleurs, 45 000 policiers ont inspecté dimanche soir 8 000 briqueteries et petites mines dans les deux provinces, libérant 591 ouvriers, dont 51 enfants.

Les personnes impliquées dans l'exploitation d'enfants, le travail forcé et les maltraitances des ouvriers, feront l'objet de punitions sévères, selon une décision prise lors d'une réunion du Conseil des affaires d'État, présidée mercredi 20 juin à Beijing par le premier ministre Wen Jiabao. La réunion a décidé d'ordonner aux départements concernés de punir sévèrement les coupables et de secourir les victimes et défendre leurs droits légitimes.

D'autres sources, elles parlent de mille enfant de 8 à 13 ans
Selon un journaliste de la chaine de télévision de Henan, il y a au moins 1000 enfants esclaves ans qui travaillent dans des briqueteries à Shanxi. Dans une briqueterie qu'il a vu, il y a que des esclaves enfants d'entre 8 ans et 13. Un autre exemple qui s'ajoute au scandale des enfants travailleurs dans les usines de fabrication d'objets déstinés aux Jeux Olympiques de Pékin.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu