Avertir le modérateur

01/09/2007

Sur l'immigration Sarkozy devrait réfléchir à deux fois?

La population des É.-U. passera à 468 millions d'ici à 2060 du fait de l'immigration
Proposé par martingrall.

medium_SGE.GUY90.301006155743.photo02.jpg



Les États-Unis ont toujours connu une croissance démographique
unique dans l'histoire de l'humanité. Certains spécialistes considèrent que
cette explosion démographique a fait des États-Unis le pays le plus
prospère du monde, mais d'autres évoquent le surpeuplement, le mitage, la
circulation, la pollution, la perte d'espaces verts et l'augmentation des
émissions de gaz à effet de serre comme des effets négatifs de ce
phénomène.

Un nouveau rapport prévoit que les niveaux actuels d'immigration vont
ajouter 105 millions de personnes à la population des États-Unis d'ici à
2060.

Ce rapport, intitulé « 100 Million More : Projecting the Impact of
Immigration on the U.S. Population, 2007 to 2060 » (Cent millions de plus :
projections de l'effet de l'immigration sur la population des Etats-Unis de
2007 à 2060) a été préparé par Steven Camarota, maître de recherche au
Center for Immigration Studies (Centre d'études sur l'immigration), un
institut indépendant. M. Camarota a fondé ses projections sur les données
du Bureau du recensement des États-Unis.

Selon ce rapport, chaque année, près de 1,6 million d'immigrants légaux et
illégaux s'installent aux États-Unis, et 350.000 personnes quittent le
pays. Il en résulte une immigration nette de 1,25 million de personnes. Si
ce niveau se maintient, la population du pays, qui est actuellement de 301
millions d'habitants, passera à 468 millions en 2060, soit une augmentation
de 167 millions (56 %). Les futurs immigrants et leurs descendants seront à
l'origine de 105 millions (ou 63 %) de cette augmentation.

L'immigration nette aux États-Unis augmente depuis cinq décennies. Si cette
tendance se poursuit, la croissance démographique résultant de
l'immigration dépassera même les 105 millions de personnes.

Le rapport montre en outre que si l'immigration a un effet important sur la
taille de la population, elle en a peu sur le ralentissement du
vieillissement de la société américaine. Or certains affirment que
l'immigration est nécessaire pour contrer ce phénomène et combler le fossé
entre les personnes actives et les retraités.

Selon le rapport, la majeure partie de l'augmentation de la population
proviendra de l'immigration légale. L'immigration illégale ajoutera 37,9
millions de personnes à la population des États-Unis d'ici à 2060, et
l'immigration légale 67,4 millions.

Selon M. Camarota, ces projections soulèvent la question de savoir quels
sont les avantages et les inconvénients d'un tel gonflement de la
population.

« Certains entrevoient une détérioration de la qualité de vie et évoquent
la pollution, les encombrements, la perte d'espaces verts et le mitage.
D'autres sont d'avis que la croissance démographique créera de nouveaux
débouchés pour les entreprises, les travailleurs et les consommateurs. »

Pour Roy Beck, directeur exécutif de Numbers USA, une organisation sans but
lucratif et apolitique, ce rapport est « déprimant ». M. Beck est l'auteur
de « The Case Against Immigration » (Arguments contre l'immigration). « Ces
100 millions de personnes supplémentaires auront un effet considérable sur
la qualité de vie », a-t-il affirmé. Il considère cette immigration de
masse comme la conséquence directe de la politique d'immigration des
États-Unis et réclame des réformes au niveau fédéral.

Mais pour Ben Wattenberg, ces projections sont une bonne nouvelle, parce
que les populations de l'Europe, de l'Eurasie et de l'Asie de l'Est sont en
train de diminuer. M. Wattenberg est l'auteur de « Fewer : How the New
Demography of Depopulation Will Shape our Future » (Moins nombreux :
Comment la nouvelle démographie du dépeuplement va façonner notre avenir),
et maître de recherche à l'American Enterprise Institute.

MM. Beck et Wattenberg ont participé à une discussion consacrée à ce
rapport le 30 août au Club national de la presse.

M. Wattenberg est d'avis que le dynamisme des États-Unis provient de leur
croissance démographique. Il a également évoqué les nombreuses
contributions apportées par les immigrants à la société américaine et leur
tendance à être plus patriotiques que les Américains de naissance. L'âge
moyen du nouvel immigrant est de 29 ans, a-t-il précisé. « Ils
contribueront à la sécurité sociale (système américain de retraite) pendant
40 ans avant de prendre leur retraite. »

M. Camarota pense toutefois que ses projections montrent que même sans
immigration, la population des États-Unis augmenterait considérablement. De
plus, les effets de l'immigration sont cumulatifs. « Les immigrants
d'aujourd'hui sont les retraités de demain. »

Il considère la croissance extraordinaire de l'immigration depuis la Loi de
1965 sur l'immigration et la nationalité comme unique dans l'histoire des
États-Unis. Toutes les précédentes vagues d'immigration avaient en effet
été suivies de périodes de faible afflux d'immigrants.

La loi de 1965 a aboli les quotas liés à l'origine nationale et ouvert la
voie à de nombreux immigrants non européens, notamment d'Amérique latine et
d'Asie.


Population (2006) 300 000 000 habitants Taux de croissance annuel 0.906 % Superficie 9 629 047 km2 Densité 31.16 h/km2 PNB (2004) 11 658 280 millions $US PNB par habitant (2004) 39 585 $US Croissance du PIB (2004) 3.10 % Espérance de vie (2006) 77.85 ans Taux de natalité (2006) 14.14 ‰ Indice de fécondité (2006) 2.09 enfants/femme Taux de mortalité (2006) 8.26 ‰ Taux de mortalité infantile (2006) 6.43 ‰ Taux d'alphabétisation (1999) 97.12 % Langue officielle Anglais Monnaie convertisseur Dollars des Etats-Unis (1 $ USD = 100 cents) Indice de développement humain (IDH) 0.939/1.0 (rang : 8/177) Nature de l'état République fédérale, régime présidentiel Chef de l'état Président Georges W. Bush Fête nationale 4 juillet (indépendance de 1776) Code internet du pays .us
Secteurs d'activités Agriculture 1.00 % Industries 20.60 % Services 78.40 %

Par Jean-Michel Vandenberge et Jeffrey Thomas

Commentaires

vous nous decrivez la une fuite en avant ou les migrants servirez a sauver un systeme a bout de souffle Pensez que l'on peut indefiniment compenser les charges des installés par la sueur des migrants est tout de meme assez injuste Une nouvelle forme de colonialisme a l'envers en somme,avec l'importation de la pauvreté Il faudra tout de meme m'expliquer comment donner a la population mondiale le meme niveau de vie a tous Certain scientifique ont fait le cacul suvant Il faudrait 3 fois les ressources actuels de la terre pour donner au monde le meme niveau de vie qu'au states Alors ,faites vos jeux Rien ne va plus,et bonne chance

Écrit par : antimythe | 08/09/2007

antimythe, je ne prends pas parti, c'est ce qui se passe aux états-Unis. la migration n'ets qu'un élément naturel. il a toujours existé et de tous temps. le problème devient économique, en premier pour les migrants, dont les pays riches ont toujours interdit le développement, en particulier en leur interdisant l'accès à l'énergie. De l'autre des pays imprévoyants et non redistributeurs ne pouvant financer les emplois non productifs. C'est le cas de la France. Il y a d'autres solutions, évidemment. le co-developpement, le travail alterné. Or ne France aujourd'hui on se concentre sur les emplois rétrogrades, sous-payés et sans aucun statut.Pas de conventions collectives, femmes d'étage anciennement de chambre, plongeur de brasserie, ...

Écrit par : martingrall | 08/09/2007

la migration n'ets qu'un élément naturel. il a toujours existé et de tous temps.
Certes,mais vous savez comme moi qu'elle est devenue massive et d'ampleur mondiale Par ailleurs la France n'est plus un grand pays industriallsé au sens de producteur de bien de grande consommation 1er pays du tourisme,et des centres de loisirs nos emplois ne peuvent generés autant de valeurs ajoutés qu'aux states
Il faut comparer ce qui est comparable,notre systeme de protection sociale et de santé n'a rien de comparable avc les usa Mettez le systeme Americain en oeuvre en France et vous pouvez alors acceuillir beaucoup de migrants sans soucis et pour le bonheur des patrons et de l'economie Mais malheur aux migrants ces nouveaux esclaves

Écrit par : antimythe | 08/09/2007

malheur aux migrants ces nouveaux esclaves. Tout à fait d'accord pour une partie, l'autre non. il n'y a jamais une seule réponse. Ni un seul objectif à la réponse En France bien entendu. Il y a de vrais esclaves en France 3% comme dans tous les pays occidentaux, note de l'ONU. Puis des touristes ayant perdu leur billet de retour.

Écrit par : martingrall | 08/09/2007

Et en Europe ? nous aussi, nous avons de gros problèmes d'émigration.
Il n'est pas politiquement correct de dire (ni à gauche ni à droite) qu'il y a des limites à la croissance de la population, d'autant plus que la densité de population en Europe est en moyenne beaucoup plus forte qu'en Amérique. Alors bien sûr on peut continuer à s'entasser, par l'immigration et la natalité , combien serons nous en France en 2060 ? 70, 80 millions, 100 millions comme le rêvait Michel Debré?
Economiquement, c'est peut-être possible, mais écologiquement et en termes de qualité de vie, ce sera une catastrophe.
De toutes façons, la fourlilière humaine va continuer à proliférer au XXIéme siècle, jusqu'à 30, 40, 50 milliards, mais un jour, çà débordera, et alors....

Écrit par : tovaritch | 27/09/2007

Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre comme connerie... "Certains spécialistes considèrent que cette explosion démographique a fait des États-Unis le pays le plus
prospère du monde"
C'est peut etre plutot le plan marshall apres la guerre qui a assis les USA en position de leader vu que tous les pays d'europe ravagés par la guerre ont du se tourner vers les USA pour se reconstruire et acheter les produits de l'industrie américaine.

Écrit par : redbeard | 27/09/2007

N'importe quoi cet article
c'est bien connu, l'immigration est une "chance"

Écrit par : showbizzz | 28/09/2007

Sarkozy a la tête dans le guidon. C'est un Président sous perfusion soutenu par les médias et dont les sondages sont un bidonnage en règle.

Que les 53% de cocus qui ont voté pour lui sache que bientôt, ils n'auront que leurs larmes pour pleurer.

Écrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | 28/09/2007

ben ça c'est de l'étude.

Écrit par : un mexicain | 17/11/2007

ben oui c'est une étude du département d'état américain transformée en outil de propagande.

Écrit par : martingrall@aol.com | 17/11/2007

.

Écrit par : martingrall@aol.com | 17/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu