Avertir le modérateur

10/04/2008

Pour un syndicat des blogueurs Français.

Avant la pose des verrous par la France, l’autre pays des droits de l’Homme.

Proposé par martingrall.

Les blogueurs de la Mauritanie se réunissent pour former un syndicat.

Quatre cents blogueurs mauritaniens ont mis de côté leurs différences d'opinion sur la politique, la société, la religion, et même la langue afin de former le Syndicat des blogueurs mauritaniens. Cette association aura pour buts de promouvoir leur droit de s'exprimer librement et d'établir une règlementation et des normes professionnelles.

Le syndicat a été fondé le 21 mars 2008, lors d'une réunion à Nouakchott, la capitale. Dans un communiqué de presse publié le même jour, les blogueurs qui y ont participé ont indiqué que cette nouvelle association viserait à « protéger et à défendre les droits des blogueurs pour encourager une participation plus active chez la communauté de blogueurs en Mauritanie. »

Un blog est un site Internet consacré à la diffusion d'actualités, souvent suivies des commentaires de l'auteur du site, qui présente souvent son contenu dans le cadre d'un journal personnel en ligne. Le mot « blog » est un rapprochement des mots anglais « web », (c'est-à-dire la Toile), et « log », (un journal personnel). Les lecteurs des blogs sont généralement invités à y publier leurs propres réactions également.

Lors d'un entretien avec les auteurs du site Internet libanais « Menassat.com », M. Ahmad Ould Islam, le nouveau président du Syndicat des blogueurs mauritaniens, a déclaré que les membres de ce groupe avaient décidé de se syndicaliser suite à une réunion durant laquelle ils avaient évoqué leur statut en Mauritanie et les moyens les plus efficaces d'exercer de l'influence.

M. Islam, le seul Mauritanien du Syndicat de blogueurs arabes, a affirmé que la nouvelle association mauritanienne a été créée pour protéger les droits essentiels des blogueurs, y compris la liberté de publier leurs commentaires sans risquer la censure ou d'autre forme d'intervention des autorités.

Il a ajouté que le Syndicat chercherait à établir un consensus quant aux questions des normes professionnelles et de la vérification des sources. « Les blogueurs effectueront de l'autocensure » a-t-il déclaré.

L'association compte également instaurer un règlement qui sera approuvé par les blogueurs de façon unanime, a indiqué M. Islam. Selon le rapport publié par Menassat.com, M. Islam a ajouté que ce règlement comprendrait le respect des principes islamiques, sans pour autant que cela compromette la liberté d'expression des blogueurs.

Le Syndicat des blogueurs mauritaniens cherche à représenter quelque quatre cents auteurs de blogs de langue aussi bien française qu'arabe. Outre les blogs consacrés aux divers courants politiques, certains prônent la religion musulmane tandis que d'autres contiennent des documents qui pourraient ne pas plaire aux musulmans les plus dévots.

M. Mohammad Salem, le blogueur qui a rédigé l'article publié par Menassat.com, a déclaré que le syndicat représente « une tentative de réunir tous les blogueurs mauritaniens sous la même bannière, sans tenir compte de leurs opinions ou de leur méthode de publication ».

Par ailleurs, M. Salem a expliqué que nombre des blogueurs craignaient que les autorités mauritaniennes ne se mettent à suivre de plus près leurs publications et à leur imposer diverses restrictions, comme c'est le cas dans plusieurs pays de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Selon la déclaration du 21 mars, le syndicat soumettra une demande de licence auprès des autorités mauritaniennes et élaborera ses statuts avant la première conférence des blogueurs mauritaniens.

Aux États-Unis, la syndicalisation des blogueurs américains a été évoquée lors d'une conférence qui a eu lieu à Chicago (Illinois) en août 2007, durant laquelle nombre de blogueurs et d'activistes syndicalistes ont considéré la possibilité de créer un groupe comparable au Syndicat national des écrivains, qui représente les droits des écrivains pigistes.

Outre des projets tels que l'établissement d'un code d'éthique des blogueurs ou l'obtention d'une accréditation comme membres de la presse pour faciliter l'accès à certains lieux ou événements, une des plus importantes raisons qui incitent les blogueurs américains à se syndiquer est l'obtention d'une assurance maladie. Un tel avantage permettrait à davantage de blogueurs de faire de la gestion de leur site une occupation à plein temps.

En France on le met en place sous l'égide de Madame Viviane Reding commissaire Européen aux technologies de l'information, droit européen oblige.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu